Mais délivre-nous du mal

Sébastien KOENIG

  • École Nationale Supérieure Louis Lumière

34 min 41 - 2005

Il n’y en eut pas qu’à Loudun... ou la mémoire vive des possédés d’Ilfurth. Dans le Sundgau (Alsace), il y a cent quarante ans, deux enfants commencent à présenter, d’après les critères de l’Église catholique, les signes d’une possession diabolique. Lévitation, langue de Satan et exorcisme dans la France de Napoléon III.

  • diffusé lors du troisième festival Longueur d’ondes le 25 novembre 2005
Mais délivre nous du mal


accueil contact les contraintes proposer un son auteurs en savoir plus ? liens